L'alimentation émotionnelle

alimentation emotion exercice pleineconscience psychologie Oct 11, 2021

Saviez-vous que notre façon de manger pouvait être liée à notre capacité à réguler nos émotions ?

En effet, plusieurs recherches montrent que des difficultés à gérer le stress ou des émotions négatives pouvaient nous amener à des crises d’hyperphagie, c’est-à-dire des accès où on mange :

  • une quantité anormalement élevée de nourriture
  • plus vite que la normale
  • jusqu'à ce que l'on se sente inconfortablement rassasié
  • sans avoir faim
  • en cachette, à cause d'un sentiment de honte et/ou de culpabilité 

Lorsque vous n’arrivez pas à réguler vos émotions, les processus neurobiologiques qui commandent l'autorégulation sont saturés, dont le contrôle de son propre comportement alimentaire fait parti (Heatherton et Wagner, 2011). Selon les recherches, des déficits dans les processus de régulation des émotions sont au cœur du développement et du maintien du trouble de l'alimentation avec excès (Leehr et al., 2015).

Que faire ?

  1. Pratiquez la pleine conscience :

Ceux qui mangent leurs émotions ont tendance à ne pas pratiquer "l’expérience de manger". Une étude menée en Australie a démontré que la pratique du yoga et de la pleine conscience ont contribué à une diminution statistiquement significative des accès hyperphagiques, de l’indice de masse corporelle, de la dépression et de l'anxiété, ainsi qu'une augmentation de l'activité physique, de l'estime de soi, de l'image corporelle et de la qualité de vie dans un groupe de patients.

Nous vous proposons ici un exercice de cette étude (McIver et al., 2016). 

  1. Exercice d'alimentation en pleine conscience :

Au moins une fois par jour, essayez de choisir un repas pendant lequel vous pouvez suivre les étapes suivantes :

(a) Mettre de côté toute distraction (comme la télévision ou la lecture)

(b) Prêtez attention à chaque bouchée à la quantité de nourriture mise en bouche

(c) Prêtez attention au goût et à l’odeur

(d) Ne prenez pas une autre bouchée avant d'avoir avalé la dernière

Un exercice très simple mais efficace !

Si vous rencontrez régulièrement des accès d’hyperphagie, vous pouvez aussi chercher de l’aide auprès d'une psychologue qui pour vous aider à identifier et à comprendre vos émotions, en lien avec vos compulsions alimentaires. À l’Envol, nous vous proposons des consultations avec des psychologues spécialisées dans la prise en charge des troubles alimentaires, afin de vous proposer une prise en charge bienveillante, globale et sur-mesure.

Prenez-soin de vous ✨ 

L'équipe de l'Envol 🌬️

 

Article de Emma McPeake, stagiaire psychologue au centre l'Envol

 
Bibliographie :
Heatherton, T. F., & Wagner, D. D. (2011). Cognitive neuroscience of self-regulation failure. Trends in Cognitive Sciences, 15(3), 132‑139. https://doi.org/10.1016/j.tics.2010.12.005
Leehr, E. J., Krohmer, K., Schag, K., Dresler, T., Zipfel, S., & Giel, K. E. (2015). Emotion regulation model in binge eating disorder and obesity - a systematic review. Neuroscience & Biobehavioral Reviews, 49, 125‑134. https://doi.org/10.1016/j.neubiorev.2014.12.008
McIver, S. (2006). Yoga as a treatment for binge eating. Unpublished doctoral theses, La Trobe University, Melbourne, VIC, Australia.
McIver, S., McGartland, M., & O’Halloran, P. (2009). “Overeating is Not About the Food” : Women Describe Their Experience of a Yoga Treatment Program for Binge Eating. Qualitative Health Research, 19(9), 1234‑1245. https://doi.org/10.1177/1049732309343954

Inscrivez-vous pour que nous restions en contact

Rejoignez-nous pour recevoir nos actualités, conseils et témoignages

Nous ne vous enverrons pas de SPAM