Se soigner en respirant par le nez

respiration santé soin Jul 26, 2021

Saviez-vous que la respiration nasale est primordiale pour assurer notre bien-être ?

Le nez est crucial car il réchauffe et humidifie l'air, nous permettant d'absorber 18 % d'oxygène en plus qu'en respirant par la bouche. Cependant comme d'autres parties du corps, si le nez n'est pas utilisé régulièrement il s'atrophie (Nestor, 2020).

Résultat :  Lorsque vous respirez habituellement par la bouche, la respiration par le nez se complique; en outre, la respiration buccale peut entrainer de nombreuses conséquences graves sur votre santé physique et mentale, notamment :

  • Des troubles du sommeil
  • Des maux de têtes 
  • Des difficultés à se concentrer
  • L’asthme
  • La rhinite et allergies
  • L’anxiété

 

Alors que faire ?

Plusieurs recherches montrent que la respiration nasale peut améliorer ces symptômes ! Cependant, commencer une respiration nasale régulière n’est pas aisée si le nez est bouché ou si on n’a pas l’habitude de respirer par le nez. Il faut commencer doucement, en veillant à déboucher le nez (ce qui est souvent le cas des gens ayant une respiration buccale habituelle). Ainsi, avant de vous aider à reprendre une respiration nasale régulière, je vous propose l’exercice suivant pour déboucher le nez :

  1. Commencez par une expiration par le nez
  2. A la fin de l’expiration, pincez le nez de sorte que le nez soit fermé
  3. Retenez votre souffle aussi longtemps que cela reste confortable en hochant la tête de manière verticale
  4. Lâchez le nez et respirez le plus calmement possible
  5. Attendez 60 secondes avant de recommencer à nouveau
  6. Répétez cet exercice 6 fois mais prenez soin d’écouter et de respecter votre corps en le réalisant. Au premier signe de malaise, optez pour une allure plus douce ou considérez d’arrêter en fonction des signaux de votre corps.

Après cet exercice, vous pourrez petit à petit commencer à expérimenter la respiration nasale pendant votre journée. Prendre des moments pour respirer par le nez est aussi une invitation à vivre davantage de moments de pleine conscience dans le quotidien.

Alors inspirez… et bonne respiration !

Article rédigé par Emma McPeacke, psychologue-stagiaire au centre l'Envol 

Bibliographie :
Birch, M. (2015) Breathing retraining in anxiety and panic disorder. Australian Nursing & Midwifery Journal, 23(4), 31-33. https://doi.org/10.3316/informit.508013458799296
Djupesland, P. G., Messina, J. C., & Mahmoud, R. A. (2013). Breath Powered Nasal Delivery
: A New Route to Rapid Headache Relief. Headache : The Journal of Head and Face Pain,
53(S2), 72‑84. https://doi.org/10.1111/head.12186
Izuhara, Y., Matsumoto, H., Nagasaki, T., Kanemitsu, Y., Murase, K., Ito, I., Oguma, T.,
Muro, S., Asai, K., Tabara, Y., Takahashi, K., Bessho, K., Sekine, A., Kosugi, S., Yamada,
R., Nakayama, T., Matsuda, F., Niimi, A., Chin, K., & Mishima, M. (2016). Mouth breathing,
another risk factor for asthma : the Nagahama Study. Allergy, 71(7), 1031‑1036.
https://doi.org/10.1111/all.12885 
McKeown, P., O’Connor-Reina, C., & Plaza, G. (2021).
Breathing Re-Education and Phenotypes of Sleep Apnea : A Review. Journal of Clinical Medicine, 10(3), 471. https://doi.org/10.3390/jcm10030471 
Laborde, S., Allen, M. S., Borges, U., Hosang, T. J., Furley, P., Mosley, E., & Dosseville, F.
(2021). The Influence of Slow-Paced Breathing on Executive Function. Journal of
Psychophysiology, 1‑15. https://doi.org/10.1027/0269-8803/a000279
 Nestor, J. (2020).  Breath : The New Science of a Lost Art. Riverhead Books

Inscrivez-vous pour que nous restions en contact

Rejoignez-nous pour recevoir nos actualités, conseils et témoignages

Nous ne vous enverrons pas de SPAM